Both Sides of the gun

Coucou les Zazous!

C’est parti, le Paléo est lancé! Ben Harper a fait danser la plaine de l’Asse, cette nuit. Après un départ un peu poussif, le Californien né en 1968, la tête enserrée d’un bandeau rouge-vert- jaune, d’entonner, sous les étoiles, un long « Exodus » sur les coups de minuit… Résonances…

Le concert est lancé, les balades engagées de Both Sides of the gun, son dernier album, se promènent dans les têtes et frémissent sur les lèvres d’une foule ré-énergisée…

Le beau profil du garçon transperce les écrans géants sur les deux ailes de la scène tandis que de très jeunes filles s’extasient sur ses tatouages… Mais l’essentiel est invisible pour les yeux… La magie de la musique opère… Les artistes sont peut-être nos derniers des Justes…

Alors que les guitares de Ben Harper et des Criminal Innocents s’éraillent, pas si loin de là, les bombes s’abattent avec minutie sur le pays du Cèdre… tandis que Gaza, étranglée, suffoque… et que Haïfa vit sous la menace des roquettes…

Both Sides of the gun… http://www.ben-harper.com/ Yes, « Living these days is making us nervous/ Archaic doctrine no longer serve us/Now we’re left as silent witnesses/ We dont’ know quite what this is/Other than a war that’s can’t be won…

Il faut bien que j’vous en cause parce que les copains de la Culturelle, ils ne sont pas très sensibles à la musique de Ben et puis, au Paléo, les bars sont très attractifs… N’est-ce pas les gars?

Hauts les Coeurs et à tout bientôt,