A l’horloge des droits de l’homme

A vos montres, ready?

On le fait ce bilan,

un an après,

jour pour jour,

de ce nouvel organe onusien baptisé « Conseil des droits de l’homme-Conseil des droits humains (on ne va pas revenir sur la polémique aujourd’hui ),

Human Rights Council (HRC) serait donc le vocable le plus fédérateur? http://www.ohchr.org/french/bodies/hrcouncil/

Car la soirée fut longue, très longue,

En gros, « En attendant Godot-Version Diplo »

Ce lundi…

Du côté de l’Office européen des Nations Unies

Quand, finally,

A Minuit,

Quand les oiseaux noirs se sont enfuis…

Coup de théâtre

Sans trop d’effets de manche

El Presidente

L’ambassadeur Luis Alfonso De Alba,

– Dont le mandat expire

Avec les douze coups de l’horloge –

Annonce le succès d’un document de consensus

Sans ouvrir le débat

D’user de son maillet

Et de donner rendez-vous

Ce mardi 19… A las once…

Question 1:

Le Compromis a-t-il really vaincu

Dans l’enceinte de la diplomatie

Réunie Au Pays de l’Horloge fleurie?

El Presidente l’a dit…

Les sons sont dans le cartouchier les Z’Ami(e)s…

Ouvrez l’Oeil, le Poste

Et… Check your Clock!

Blogguement Vôtre,

Claudine

P.S: Au fait, pas besoin de vous rappeler pourquoi 19… N’est-ce pas? L’article 19 de la déclaration universelle des droits de l’homme, vous le connaissez par coeur? Non?

13 Comments

  1. Au Micro ce matin, le Professeur genevois nous dit sur le Conseil des droits de l’homme:

    « Au moins un accord a été trouvé après des discussions extrêmement conflictuelles.
    Une étape a été franchie. »

    A saluer selon le sociologue genevois: la mise en place d’un système « un peu compliqué » d’autocontrôle mutuel des Etats membres…

    J'aime

  2. Quelle heure est-il, Fée, à cette montre des drois de l’homme?

    Celle qui a été lancéle l’an dernier pour marquer la création du Conseil des droits de l’homme?

    Mr Hayek a sûrement une idée sur la question…

    J'aime

  3. http://www.ohchr.org/french/

    LE CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME SE
    DOTE D’UNE NOUVELLE ARCHITECTURE
    INSTITUTIONNELLE

    xxxxxxxxxx
    Conseil de droits de l’homme
    Communiqué final
    19 juin 2007

    Le Conseil des droits de l’homme a terminé les travaux de sa cinquième session, qui se tenait au Palais des Nations à Genève du 11 au 18 juin. Présidés par l’Ambassadeur Luis Alfonso de Alba du Mexique, les travaux ont porté en particulier sur les mécanismes institutionnels du Conseil, qui conclut ainsi sa première année d’existence. Au cours de la session, le Conseil s’est également penché sur les rapports préparés par ses mécanismes et mandats et sur le suivi de décisions prises lors de sessions précédentes.

    Le Conseil a adopté un texte final qui couvre la totalité des questions relatives au renforcement institutionnel. Le Président a précisé qu’il croyait comprendre qu’il y aura également un accord sur le code de conduite que devront appliquer les détenteurs de mandats du Conseil. Des déclarations ont été faites concernant ce texte au cours de la session d’organisation du Conseil qui s’est ouverte aujourd’hui et figurent dans des communiqués séparés.

    Le «texte du Président» sur le processus de renforcement institutionnel du Conseil précise les modalités de fonctionnement du mécanisme d’examen périodique universel, des procédures spéciales mandatées par le Conseil (rapporteurs spéciaux et autres experts), du nouvel organe consultatif d’experts (en remplacement de la Sous-Commission de la promotion et de la protection des droits de l’homme), de la procédure d’examen des plaintes (anciennement «procédure 1503»). Le texte fixe également l’ordre du jour du Conseil, ses méthodes de travail et son règlement intérieur.

    Le texte prévoit notamment que tous les États membres du Conseil feront l’objet d’un «examen périodique universel» pendant qu’ils siègent au Conseil. L’examen sera conduit au sein d’un groupe de travail composé de tous les États membres du Conseil, afin de procéder à un dialogue interactif. Sur la base du rapport du groupe de travail, un document final sera adopté par le Conseil qui devrait notamment faire une évaluation de la situation des droits de l’homme dans le pays examiné, mettre un accent particulier sur le renforcement de la coopération pour la promotion et la protection des droits de l’homme et offrir une assistance technique et des moyens de renforcer les capacités. Le document final consistera notamment en recommandations ou conclusions et consignera des engagements et des assurances volontaires de la part du pays examiné.

    S’agissant des procédures spéciales du Conseil, le texte établit les critères pour la nomination, la sélection des candidatures et la désignation des titulaires de mandats. Pour ce qui est de la rationalisation des mandats, le Conseil poursuivra l’examen des mandats en les examinant un par un au cours de ses sessions de 2007/2008. À ces fins, le Conseil prolongera le terme des mandats jusqu’à ce qu’ils soient examinés. Dans ce contexte, le Conseil a également adopté ce soir un «code de conduite» à l’intention des détenteurs de mandats.

    Un nouvel organe consultatif d’experts, composé de dix-huit experts siégeant à titre individuel, fera fonction de cellule de réflexion auprès du Conseil et travaillera sous sa direction. Ce «Comité consultatif du Conseil des droits de l’homme» a vocation à fournir des services d’experts au Conseil, selon des modalités définies par celui-ci. Ces services ne seront fournis que sur la demande du Conseil. Contrairement à l’ancienne Sous-Commission, le Conseil consultatif n’adoptera ni résolutions ni décisions. Il pourra faire des propositions d’investigation, dans la limite du champ d’activité fixé par le Conseil.

    Le Conseil a en outre défini dans le détail la procédure de plaintes individuelles portant sur des violations des droits de l’homme et des libertés fondamentales, s’appuyant sur les travaux d’un groupe de travail des communications, chargé notamment de la recevabilité des plaintes, et d’un groupe de travail des situations, qui est appelé à présenter au Conseil un rapport sur tout ensemble de violations flagrantes et systématiques des droits de l’homme et des libertés fondamentales et à lui faire des recommandations.

    S’agissant des méthodes de travail, des dispositions concernant la «culture de travail» du Conseil souligne notamment que les auteurs de projets de résolution concernant un pays spécifique ont la responsabilité d’assurer l’appui le plus large possible (de préférence 15 membres) pour leurs propositions avant que le Conseil se prononce.

    Le texte comporte également un ordre du jour en onze points, recouvrant notamment les questions relatives aux droits économiques, sociaux et culturels, aux droits civils et politiques, aux droits des peuples et de groupes et individus particuliers, aux questions thématiques, à l’examen de situations qui requièrent l’attention du Conseil, au droit au développement, à la situation des droits de l’homme en Palestine et dans les autres territoires arabes occupés, au suivi des conférences et sommets des Nations Unies sur les droits de l’homme, à l’assistance technique et au renforcement des capacités.

    Les premiers jours de la présente session ont été consacrés à l’examen des rapports des procédures spéciales (créées par l’ancienne Commission des droits de l’homme) sur l’indépendance des juges et des avocats; sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée; sur le droit à l’alimentation; sur le droit à un logement convenable; sur l’extrême pauvreté; sur les conséquences néfastes des mouvements et déversements illicites de produits et déchets toxiques pour la jouissance des droits de l’homme; ainsi que sur la situation des droits de l’homme au Bélarus, à Cuba, en Somalie, au Cambodge et en Haïti.

    Le Conseil – dont un tiers des membres, élus ou réélus par l’Assemblée générale le 17 mai dernier, entrent en fonction à compter du 19 juin – tient cette semaine une session d’organisation consacrée notamment à l’élection de son bureau pour sa deuxième année de fonctionnement.

    La prochaine session ordinaire du Conseil des droits de l’homme aura lieu du 10 au 28 septembre 2007, au Palais des Nations à Genève.

    J'aime

  4. PEC statement (texte en français à la suite de l’anglais)

    ONE YEAR OF THE HUMAN RIGHTS COUNCIL :
    123 journalists killed – the PEC calls upon the Council to act

    GENEVA, PEC NEWS (JUNE 19) Marking the first anniversary of the creation of the Human Rights Council (HRC) June 18-2006 to June 18-2007, the Press Emblem Campaign (PEC) notes that at least 123 journalists have been killed in 27 countries during that period. The PEC, supported by more than 50.000 journalists around the world, calls upon the new and the ongoing members of the Council to take action and start a serious discussion on this global neglected crisis related to freedom of expression and the right to life.

    J'aime

  5. Bien sûr qu’on a perdu la guerre…

    Bien sûr la Vie est une enclume … (…)

    NE partons pas fâché(e)s…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s