4 Comments

  1. Je connaissais Michel Warschawski pour son intervention dans Siné journal et j’avais été frappé par son intransigeance à l’égard de l’Etat d’Israël quand celui-ci enfreint le droit international et c’est stimulant et rafraîchissant.
    Vue d’Europe Israël apparaît comme un bloc d’unanimité en dehors de la minorité palestinienne et puis il y a ce chantage moral à l’antisémitisme que l’on agite systématiquement face aux critiques de l’Etat Hébreu, de telle sorte qu’aucun commentateur non-juif ne peut se permettre une telle sévérité, sans subir les foudres des senseurs.
    Ce climat délétère abîme l’esprit de justice et active une farouche volonté de revanche chez ceux qui vivent l’humiliation au temps présent, mais l’engrenage paranoïaque procède par blocs de pensée et chaque avancée terroriste, une partie importante de l’opinion quoique sincèrement sidérée par ce déchaînement refuse d’ouvrir les yeux, de prendre de la hauteur, de faire un pas de côté pour mieux regarder le phénomène.
    C’est pour cette raison que bien que totalement solidaire de Charlie je n’ai pas voulu sacrifier à l’unanimisme qui est un réflexe post-traumatique peut-être nécessaire mais uniquement transitoire, si toutefois nous sommes en démocratie.
    De la même manière les sanctions qui s’en sont suivies des proférations haineuses, d’adolescents idiots et même des poivrots, me semblent disproportionnées. Si les poursuites judiciaires des spectacles de Dieudonné sont légitimes, je m’interroge sur l’efficience d’une sévérité particulière qui en fait un martyr humoristique ou un dissident auprès des nouvelles générations friandes de contre modèles.

    J'aime

  2. Je parle évidemment de Michel Warscharwki qui tout en ne faisant aucune concession sait raison garder et ne pas mettre de l’huile sur le feu du brasier qui ne demande qu’une étincelle pour s’embraser

    J'aime

  3. Quant à Dieudonné, je pense qu’il faut tout simplement le zapper. A trop lui donner d’importance effectivement, il profite d’une publicité qui lui permet de propager ses idées nauséabondes. Le mieux, je pense, c’est de le boycotter. Et donc d’en parler le moins possible…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s