Aller simple/Erri de Luca

African migrants stranded on a boat coming from Libya wait for rescue services, near Sfax, on the Tunisian coast, on June 4, 2011. Between 200 and 270 migrants fleeing the conflict in neighbouring Libya went missing on June 2 off of Tunisia, while nearly 600 others were rescued alive after their boat capsized. AFP PHOTO / HAFIDH (Photo credit should read HAFIDH/AFP/Getty Images)

Nous sommes les innombrables, redoublés à chaque case d’échiquier,

Nous pavons de squelettes votre mer pour marcher dessus.

Vous ne pouvez pas nous compter, une fois comptés nous augmentons

fils de l’horizon, qui nous déverse à seaux.

Nous sommes venus pieds nus, sans semelles,

et n’avons senti ni épines, ni pierres, ni queues de scorpions.

Aucune police ne peut nous opprimer

plus que nous n’avons déjà été blessés.

Nous serons vos serviteurs, les enfants que vous ne faites pas,

nos vies seront vos livres d’aventures.

Nous apportons Homère et Dante, l’aveugle et le pèlerin,

l’odeur que vous avez perdue, l’égalité que vous avez soumise.

Extrait d’Aller simple, Erri de Luca, traduit par Danièle Valin, 2012