Les Larmes de Siniora

De retour de la campagne où j’ai « revisité » les Stone, Merci les INROCKs…

Les larmes de Siniora sur Euronews… ça commence bien… ce lundi 7 août…

« Unacceptable », He said. Yes, it is… Et pourtant, ça continue de pleuvoir, balles et obus… Sans parler du reste…

Il aura donc fallu le pathétique appel du premier ministre d’un tout petit pays en ruine pour qu’une délégation de la Ligue Arabe parte sur le champ au siège des Nations Unies… où est également attendue, ce mardi, Condie… Le ballet diplomatique continue…

Tandis que, sur d’autres champs – ceux de bataille – l’on tombe…

Le Liban-Sud, désormais coupé du pays, survit sous couvre-feu…

Kellenberger est à Beyrouth;

L’aide humanitaire ne passe pas…

Le fleuve Litani – cela ne s’invente pas – forme une nouvelle frontière… toute « naturelle »…

Pas de « limitation » à l’action de Tsahal, dixit Olmert…

L’armée libanaise rappelle ses réservistes…en vue de les déployer au Liban Sud

Quatre rapporteurs spéciaux de l’ONU, manifestement cantonnés à la maison, expriment « leur extrême préoccupation »…

CNN, G. W. Bush speaking from Crawford, TEXAS… Morceaux d’anthologie…

Nasrallah qui finit par devenir « sympathique » pour nombre de Libanais comme de Palestiniens…

Tout cela ne dit vraiment rien qui vaille…

Petit rappel sémantique – cela ne peut pas faire de mal – CESSEZ-LE-FEU: Nom masculin, invariable = cessation des hostilités (Petit Larousse)

Allez, il est presque minuit aux clochers de la Cité de Calvin, je quitte le poste du guetteur avant que ma caboche ne se transforme en citrouille!

A domani!